Charte graphique d’entreprise : que faut-il y faire figurer ?

Pour maintenir une certaine cohérence dans l’identité visuelle d’une entreprise, la création d’une charte graphique reste indispensable. Chaque organisation doit définir un ensemble de règles permettant à sa clientèle et ses collaborateurs de l’identifier facilement.

Qu’est-ce que la charte graphique ? Quels sont ses objectifs ? Quels sont les éléments qui doivent figurer dans une charte graphique ? Retrouvez les réponses à ces différentes préoccupations ici.

Définition de la charte graphique

Le mot charte fait plus penser à un ensemble de dispositifs juridiques formalisés. Une fois associée au mot graphique, elle désigne les normes d’utilisation des éléments visuels constituant une identité graphique pour un groupe. C’est donc sur les règles définies dans une charte graphique qu’on est censé se référer pour que toute image associée à l’entreprise soit en harmonie avec l’identité visuelle de base.

Le concept de charte graphique demeure donc un moyen de mettre en place un fondement visuel qui permet de reconnaître une marque ou une entreprise, quel que soit le support. Ainsi, que ce soit pour la création d’un support physique, d’un support virtuel ou d’un support papier, les règles établies dans le document doivent être respectées.

Objectifs de la création d’une charte graphique

Le principal intérêt de la création d’une charte graphique est de s’assurer que l’entreprise suit la même logique dans l’édition de tous ces supports de communication. Il est, en effet, essentiel d’avoir une certaine homogénéité sur son identité visuelle pour marquer l’esprit de ses clients et de ses partenaires.

Par ailleurs, il faut reconnaître que l’existence d’une charte graphique simplifie la création des supports marketing d’un groupe. Les éditeurs responsables d’un projet disposent d’un point de repère à suivre pour la conception des objets de communication. La charte graphique est donc comparable à un cahier de charges. D’ailleurs, pour la création d’un site web, elle doit exister en amont afin de mieux orienter les développeurs sur l’aspect de l’interface utilisateur.

En résumé, retenez que l’existence d’une charte graphique est essentielle pour une communication visuelle pertinente. L’objectif étant d’arriver à un accord complet entre les différents outils de communication graphique utilisés. D’autant plus que les contenus web marketing les plus efficaces mettent l’accent sur l’image.

Les éléments qui doivent figurer dans une charge graphique d’entreprise

À travers, une charte graphique, une entreprise caractérise la nature de sa communication par l’image. Le principal élément qui permet d’identifier de manière graphique une entreprise reste le logo. Il occupe une place centrale dans la définition d’une charte graphique. Par la création d’un logotype, une organisation met en avant une image qui renvoie à ses valeurs et à son activité. Une charte graphique devra donc indiquer comment le logo sera adapté dans différentes situations (couleurs, forme, position, etc.).

Dans la charte, figure également les symboles et attributs typographiques qu’il faut employer. Une police spécifique est souvent définie pour le titre et une autre pour le corps. Les normes de mise en page et les possibilités de personnalisation des textes sont aussi indiquées dans cette section. Ces règles d’écriture ont pour but de simplifier la lecture des contenus, tout en garantissant une uniformisation dans leur présentation.

Pour qu’une charte soit complète, elle doit au surplus statuer sur les jeux de couleurs adéquats, selon les différents supports de communication. Ceux-là doivent être dans un nombre réduit pour faciliter la mémorisation de l’identité visuelle. D’autres éléments tels que les normes éditoriales, les conditions d’acceptation et de refus des supports et les règles d’insertion de chaque objet sont également à mentionner.

Les contenus, par exemple, doivent être rédigés dans un ton et un style prédéfinis pour qu’ils soient homogènes. Concernant l’insertion, elle doit obéir aux mêmes rapports de propositions afin que les éléments graphiques soient en harmonie.